Une Fich'Eco, pourquoi ?

  Retour Menu Notes Techniques  

Un produit bâtiment est-il plus ou moins respectueux de l’environnement ?
________________________________________________________________________

Le problème est complexe

Il peut être bien en un lieu et mauvais à un autre endroit

Il peut être bien utilisé pour certaines fonctions et mauvais pour d’autres

L’approche environnementale de ce produit est tempérée par chaque individu en fonction de sa culture, de sa vie.

Malgré tout il est déjà possible de se faire une idée. Un certain nombre de critères sont admis par la majorité comme étant représentatif d’un premier niveau de qualification des produits.

La Fich'Eco est une grille de communication, elle n’est ni un label, ni une validation institutionnelle. Elle permet à un utilisateur de renseigner étape par étape les caractéristiques (composantes) environnementales d’un produit bâtiment pendant toute sa vie de l’extraction de la matière première jusqu’à sa disparition en tant que bâtiment au moment de sa dépose, démolition ou déconstruction.

" L’évaluation environnementale est essentiellement un processus cognitif négocié, structuré selon plusieurs étapes, son but est d’aider à la prise de décision dans une optique de gestion patrimoniale des ressources naturelles "

 

Fonction(s) du produit
______________________________________________________________________

Il s'agit de caractériser le produit d'après les grandes familles de fonctions bâtiment. Il se peut que plusieurs techniques correspondent au produit.

Structures à ossatures porteuses, à mur, ossature bois contreventée par panneaux (MOB), structure mixte, structures réticulées planes ou spatiales, structures en coques ou voiles minces, structures plissées, structures à câbles tendues, structures gonflables, ouvrages particuliers de structure (balcons, remplissage de façade, refends non porteurs de contreventements, distributions intérieures, escaliers et rampes, gaines d’ascenseurs, gaines de conduit et distribution diverses.

Menuiseries extérieures, menuiseries intérieures, façades légères (opaques ou transparentes avec éventuellement insertion de menuiserie ou réalisée en bois), façades rideaux, bardages, ouvrages de fermeture ou de protection, ouvrages de vitrerie et de miroiterie.

Couvertures par élément (petit élément, plaques, feuilles métalliques), toitures avec revêtement d’étanchéité, ouvrages particuliers de couverture (lucarnes, chien assis, lanterneaux, souches de cheminée, sorties de ventilation, rives, faîtage, arêtier, noue, porte neige, acrotère, costières, seuils, ressauts, souches, poutres saillantes, socles, plots, traverses, supports de nacelles de nettoyage de façade, montants de garde corps, édicules et locaux divers, retombée, chenaux, caniveaux.

Charpente courantes (ferme), arcs et portiques en bois, métallique ou lamellé collé, structures spatiales, charpentes industrialisées, charpente, toiture chaude (avec isolant non porteur, avec porteur + isolant, massique).

Ouvrages verticaux (cloisons de distribution ou éléments séparatifs (minces ou légers), cloisons de doublage), ouvrages horizontaux (faux plafonds, plafonds rapportés).

Revêtements de sols posés à l’intérieur (parquets sur lambourde, pose coulée, revêtement rigide de petite dimension, revêtement souple en feuille, revêtement textile), revêtements de sols posés à l’extérieur (pose coulée, carreaux et dalles scellée, pose désolidarisée sur lit de sable), ouvrages complémentaires de revêtements de sols (forme de pente, besaces, chapes flottantes, calage, plinthe.

Revêtements verticaux extérieurs (éléments rigides à base de petits éléments, enduits, revêtement, enduits appliqués par projection mécanique sur une armature métallique, enduits appliqués sur isolant), revêtements verticaux intérieurs (enduit, éléments rigides, peinture, éléments souples).

Sans produit "isolant " ou massive, isolant thermique sur la face extérieure, isolant thermique sur la face intérieure, paroi composite (isolation dynamique, mur trombe etc.), isolation contre les bruits d’impacts, isolation contre la réverbération du bruit, isolation contre les bruits aériens extérieurs, isolation contre les bruits aériens intérieurs, dalle parasismique, paroi parasismique, fondation parasismique.

Conduits de fumée domestique, ventouse gaz, conduits de fumée, foyer ouvert, foyer fermé, four industriel, conduits de ventilation, gaines vide-ordures, gaines de désenfumage, gaines techniques hauteur d’étages (électricité, gaz, plomberie, ventilation, climatisation etc.), gaines de ventilation horizontales (extérieures ou intérieures), ouvrages complémentaires de gaines et conduits (volets coupe feu ou de réglage, grilles et diffuseurs, ventilateurs et caissons, chapeaux, portes et trappes d’accès, hottes de cuisine, cabines d’ascenseurs et local moteur).

Distribution et alimentation eau froide sous pression, distribution et alimentation eau chaude sanitaire sous pression, distribution et alimentation fluide caloporteur sous pression (eau, huile, eau surchauffée, vapeur, eau glacée, fréon, CFC), distribution de fluide de commande (air comprimé, hydraulique etc.), distribution de gaz (gaz de ville, gaz naturel, oxygène, azote etc.), distribution et alimentation électrique, évacuation gravitaire d’eaux pluviales, évacuation gravitaire d’eaux usées (domestiques, industrielles), évacuation gravitaire d’eaux vannes, colonne incendie (sèche et humide), ouvrages complémentaires de canalisation (radiateurs, convecteurs, ventilo-convecteur, aérotherme, panneaux rayonnants, accumulateur électrique sec ou à huile, éviers, lavabos, bidets, bacs à douche, W-C, compteurs et tableaux, ou armoires de commande de contrôle ou de sécurité, siphon, ventilation, répartiteur, postes de relevages, ballon de stockage ou tampon, cuve ou fosse de traitement, chaudière, échangeur, pompe à chaleur, poêle, groupe frigorifique, etc.., filtre, doseur, humidificateur, éléments de traitements, sous station chauffage urbain, poste électrique moyenne tension, groupe de secours (alimentation en eau, évacuation d’eau, électrogène, éolienne, capteurs solaires, photopiles, tour de refroidissement, condenseur à eau, condenseur air eau.

 

                    Remarques environnementales sur les fonctions du produit
                    ________________________________________________________________________

Il s'agit de préciser l'implication du produit dans différentes "cibles" : la santé et l’hygiène, le bioclimatisme, les consommations, les qualités de vie (thermique, phonique, hygrométrique, olfactive, visuelle etc.), la mise en œuvre, l’entretien, le vieillissement, la facilité d’utilisation

 

Matières premières
_______________________________________________________________________

Il s'agit de préciser le pourcentage de matière renouvelable ou non qui compose le produit, ainsi que la proximité ou non du lieu de production du produit fini.

 

                    Production
                    _______________________________________________________________________

Il s’agit de définir un type de production (local => peu de transport, centralisé => beaucoup de transport, décentralisé => énormément de transport)

Il s'agit de donner une appréciation d’impact environnemental (néant, très peu, peu, (aux) normes ou normal), pour les critères fixés (remarques : dans notre cas, l’effet sur les écosystèmes inclus les problèmes de déforestation, la notion de rareté du produit, les impacts sur l’air, la production de CO², les effets sur la couche d’ozone, les pollutions thermiques etc…)

 

Approvisionnement, distribution et emballage
___________________________________________________________________

Il s'agit d’indiquer si les emballages sont recyclables (c’est à dire réintroduit dans un circuit industriel en tant que matières premières), réutilisables (c’est à dire qu’il est possible de l’utiliser une nouvelle fois et tel quel en tant que produit fini) ou un déchet.

Le colisage correspond à la technique de regroupement des produits à la sortie du site de fabrication, par exemple : carton.

La manutention est la façon dont sont assemblés les produits colisés pour le transport, par exemple : utilisation de palettes.

S'il s'agit d'un déchet, vous devez préciser le type de déchet.

Déchet Inerte : c'est un déchet qui ne se décompose pas, ne brûle pas et ne produit aucune réaction qui peut nuire à l'environnement. Il s'agit par exemple de la brique, de la céramique, du verre simple.

Déchet Industriel Spécial (dis ) : il s'agit de déchet résultant d'un produit de l'industrie qui contient des substances toxiques. Le polystyrène surfacé enduit plastique, le bois traité, les pots de peinture, les solvants à base plastique ou métallique en sont des exemples.

Déchet Industriel Banal (dib ) : Il s'agit de déchet qui résulte d'une utilisation de produit industriel mais qui ont une plus faible toxicité que les DIS, comme les PET, le PVC, les métaux ferreux, le bois non traité, les films plastiques d'emballage, le papier ou les boîtes carton.

 

Mise en œuvre du produit
___________________________________________________________________

Lors de la mise en œuvre du produit, il y a des chutes que l'on vous demande de caractériser de la même façon que pour les emballages.

De façon identique à la production, il s'agit de caractériser différents risques d’impacts au moment de la mise en œuvre du produit sur le chantier.

 

Durée de vie avec usage et entretien normal
____________________________________________________________________

Des précisions quant à la durée de vie et l'entretien du produit vous sont demandées. Les produits d’entretien et de maintenance peuvent être analysés de la même manière en remplissant une Fich’Eco particulière pour chacun d’eux.

 

Déconstruction fin de vie
____________________________________________________________________

Il s'agit de la dernière phase de vie du produit.

On vous demande de caractériser selon les mêmes critères que pour les autres phases de vie ( approvisionnement matière première – production – approvisionnement chantier – mise en œuvre – utilisation, entretien et maintenance) le produit lors de sa déconstruction.

La déconstruction, c'est démonter les produits à la fin de vie du bâtiment afin de récupérer les produits soit pour les recycler, soit pour les réemployer soit pour les regrouper selon leur type de déchet.

La démolition consiste à détruire le bâtiment sans avoir auparavant extraire tout ce qui pouvait être recyclé, réutilisé ou trié.

Les mêmes informations sur le type de produits résultant de la déconstruction vous sont demandées.

 

Agréments reconnus par les assurances françaises
_______________________________________________________________________

Il s'agit de préciser le type d'agrément que reçoit votre produit.

Est-il reconnu de technique traditionnelle ? Bénéficie-t-il d’un avis technique ? Quel agrément ou classification le caractérise (classification au feu par exemple) ? Bénéficie-t-il de la norme NF environnement ?


  Retour Page d'accueil Crreb  

Exemple de Fich'Eco en mode fomulaire