Les prêts "in-fine"

 

A la différence des prêts amortissables, dont les mensualités couvrent intérêts et capital, les remboursements mensuels des prêts in-fine ne représentent que les intérêts du prêt, le capital restant dû étant remboursé en totalité à la fin du prêt. C'est pourquoi ces prêts sont plutôt bien adaptés aux investisseurs cherchant à acheter un bien pour défiscaliser et donc le louer ( 9ans minimum) et dont l'apport personnel ne représente pas forcément un pourcentage conséquent (minimum 10%).

Un montage possible est alors le suivant : L'acheteur contracte le prêt in-fine et place son apport personnel dans une assurance-vie. Les intérêts de l'emprunt sont couverts par les loyers perçus. Pendant ce temps, les parts défiscalisées et les intérêts de l'assurance-vie sont réinvestis de telle sorte qu'à l'échéance du prêt, cette assurance-vie puisse payer le capital restant dû équivalent au prix total de l'acquisition.

Attention, ces prêts ne sont pas toujours bien connus, y compris des Banquiers eux-mêmes.

 retour financement